PRÉAMBULE

En juillet 2023, plus d’un millier de psychothérapeutes de plus de 50 pays et de toutes orienta- tions se sont réunis à Assise en Italie pendant trois jours pour célébrer la thérapie familiale, son impact et son potentiel, et pour échanger leurs idées. La conférence était intitulée La thérapie familiale: Le chemin qui relie les ressources individuelles et sociales. Elle a été organisée par l’Académie de Psychothérapie de la Famille de Rome, et parrainée par l’American Academy of Marital and Family Therapy (AAMFT), l’Au- stralian Academy of Family Therapy (AAFT), l’Asian Academy of Family Therapy (AAFT), l’European Family Therapy Association (EFTA) et la World Association of Social Psychiatry (WASP).
Bien qu’il y ait eu trois langues officielles – l’anglais, l’italien et le français – de nombreuses autres langues ont été entendues par les participants enthousiastes, ce qui témoigne du grand attrait et de l’influence de la conférence. Ce manifeste est le fruit de cette rencontre et de la contribution des nombreux participants qui ont présenté leurs idées d’une importance cruciale dans le travail avec les familles, synthétisées ici par un Collège international de leaders de la thérapie familiale.

HISTOIRE

La thérapie familiale, en tant que traitement innovant en santé mentale, est apparue il y a soixan- te-dix ans aux États-Unis et s’est répandue dans le monde entier comme une modalité d’intervention révolutionnaire, souvent en contradiction avec les méthodes de traitement dominantes centrées sur les dynamiques intrapsychiques. Déplacer le focus depuis les difficultés et les troubles individuels pour y inclure la famille et la communauté, ne représentait pas seulement une approche différente: il s’agissait d’un tournant politique qui replaçait dans son contexte le patient identifié et mettait en évidence les ressources thérapeutiques au sein de sa famille et de son environnement social. Depuis lors, les thérapeut- es du monde entier s’identifient comme faisant partie du mouvement de la thérapie familiale, appartenant à une large communauté de professionnels.

NOUVEAUX DÉFIS

Le traitement des maladies mentales est devenue une pratique standard et courante dans de nom- breux pays et le langage diagnostique du DSM est entré dans le vocabulaire de la vie quotidienne. Cepen- dant, la recherche de remèdes rapides et peu coûteux a conduit à un recours excessif à l’hospitalisation et à la surutilisation, voire à l’abus, des étiquettes diagnostiques et des médicaments. Les pressions financières exercées sur des systèmes de santé mentale sous-financés ont également joué un rôle, tout comme le dével- oppement général d’une culture de l’individualisme narcissique au détriment de celle des connexions rela- tionnelles. La fragmentation des familles, aggravée par les atrocités et les guerres dans le monde entier, les déplacements et les migrations forcés, l’inégalité des genres et des richesses, et le changement climatique posent d’énormes défis aux familles et en fin de compte au bien-être des individus.

Nous déclarons, avec ce Manifeste d’Assise, qu’il est nécessaire de reconnaître l’interdépendance des individus, des familles, des communautés et des sociétés. Nous affirmons qu’il convient de considérer la thérapie familiale comme un moyen pour créer résilience et guérison.

1

Grâce aux perspectives nouvelles et à l’enthousiasme des jeunes générations de thérapeutes fami- liaux, ainsi qu’au mouvement émergeant des thérapeutes d’Asie, d’Amérique latine, d’Afrique et d’Euro- pe de l’Est, et aussi grâce aux leçons que nous avons tirées de notre histoire, nous cherchons à revitaliser la prise en compte des familles et des communautés, de leurs valeurs culturelles et de leurs ressources.

NOUS DEVONS ÉCOUTER LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS

Depuis le début de la pandémie du virus COVID 19, nous sommes gravement préoccupés par l’augmentation spectaculaire des problèmes de santé mentale chez les adolescents. Les adolescents sont plus à risque dans une société fragmentée et toxique où la désintégration des familles, les familles mono- parentales et l’absence des pères deviennent la norme. Les conflits parentaux et intergénérationnels non résolus, la marginalisation et les effets délétères des médias sociaux nuisent au développement sain des adolescents, entraînant une variété de symptômes et de troubles qui menacent de se transformer en traits persistants et généralisés. Malgré tout, leur voix n’est pas entendue, en particulier dans les contextes thérapeutiques où ils sont absents ou éloignés de la salle de thérapie. Les jeunes enfants ne peuvent plus être considérés comme des problèmes individuels ou comme des victimes isolées d’abus. Ils ont une voix qui doit être entendue et une compétence relationnelle qui doit être utilisée en thérapie pour la guérison de la famille.

Avec ce Manifeste, nous affirmons qu’il est essentiel d’écouter les voix des jeunes sans préjugés ni étiquettes. Ils s’expriment aussi bien pour eux-mêmes que pour leurs familles. Leurs voix, parfois arrogan- tes, bizarres, colériques et provocatrices, sont souvent une demande désespérée d’amour et d’attention. Il nous faut aller au-delà des catégories psychiatriques et des symptômes pour comprendre leurs besoins et leurs contraintes, pour pouvoir les appréhender de façon holistique dans le cadre de leurs liens relation- nels. Nous devons le faire sans blâmer les parents, en reconnaissant et en comprenant les conditions humaines difficiles auxquelles les parents débordés ne peuvent pas faire face seuls. Nous savons, grâce aux recherches existantes, que la thérapie familiale fonctionne et qu’elle est une méthode thérapeutique, fondée empiriquement, efficace avec les enfants et les adolescents quelle que soit la culture.

LES CRISES DE COUPLE ET LE DIVORCE

Les crises de couple sont complexes et multifactorielles, englobant un large éventail de problèmes qui peuvent remettre en question la stabilité et l’harmonie de toutes les relations. Ces crises sont souvent considérées comme des conflits isolés, alors qu’elles sont à la fois le symptôme et la cause de problèmes au sein du système familial élargi. Les crises de couple sont émotionnellement contagieuses au sein du système familial, en particulier en cas de divorce. La famille élargie, les enfants en particulier, et souvent même les amis, subissent les retombées émotionnelles des crises du couple, en assumant une responsabili- té dans les soins ou en se retrouvant triangulés dans le conflit conjugal. Ce Manifeste reconnaît l’inter- dépendance des crises de couple (y compris celles des familles homoparentales et des familles non tradi- tionnelles) avec la structure familiale au sens large et propose aux couples une voie pour dépasser leurs difficultés et potentialiser leur résilience au sein de la famille, grâce à une approche multigénérationnelle.

PERTES, TRAUMA ET RESILIENCE

La mort est une condition inévitable de notre existence. Cependant, nous mourrons et souffrons 2

de façons différentes selon nos traditions culturelles, nos religions et nos croyances spirituelles. Il est inadéquat et réducteur de catégoriser le deuil comme sain ou pathologique en se basant sur des étapes d’élaboration individuelles, temporelles et linéaires obsolètes. En tant que thérapeutes familiaux, nous pouvons faciliter les processus relationnels qui renforcent les familles et les aident à faire face tant aux événements attendus de la vie qu’aux pertes traumatiques liées à la violence, aux guerres et aux migrations forcées dont nous sommes actuellement les témoins à une échelle mondiale, et à un degré sans précédent. En tant que thérapeutes systémiques et communautaires, multigénérationnels, nous comprenons l’impact de telles expériences sur les familles au fil des générations et nous intervenons pour les aider à surmonter les expériences traumatiques et douloureuses actuelles et historiques, en favorisant le lien et le pardon.

DISCRIMINATION SOCIALE ET CULTURELLE

Notre monde est de plus en plus divisé et fracturé par la discrimination culturelle, l’injustice écon- omique, le racisme, l’homophobie, la transphobie, le sexisme, la répression politique, les guerres et les catastrophes naturelles. Nous devons reconnaître non seulement la vulnérabilité des familles et des enfants piégés dans ces difficultés, mais aussi leur capacité de résilience à faire face et à survivre. En tant que thérap- eutes familiaux, nous reconnaissons le besoin urgent d’un manifeste qui valorise la flexibilité et guide la pratique dans la salle de thérapie, mais aussi là où se trouvent les familles – dans les rues, les refuges, les lieux de culte et les centres communautaires. En outre, notre Manifeste est un appel à l’action, un engagement à promouvoir la justice sociale par le biais de l’autodétermination, de l’inclusion et de la reconnaissance et du respect des droits de l’Homme.

FORMATION

Travailler avec les familles et les communautés n’est pas facile. Nous préconisons une formation professionnelle intensive, basée sur des théories et des méthodes reconnues, ainsi qu’une pratique de terrain supervisée cliniquement. En outre, les psychothérapeutes doivent travailler en permanence sur la compréhension des traumatismes, des adversités, des pertes, des échecs, de la résilience et s’y confronter dans les familles de leurs clients et dans les leurs. Le Manifeste d’Assise est une déclaration visant à contacter nos associations professionnelles, nos universités et nos institutions privées de formation afin de les encou- rager dans cette direction. Nous espérons ainsi renforcer le sentiment d’appartenance et les échanges scien- tifiques au sein d’une vaste communauté mondiale de professionnels qui travaillent avec les familles.

CONCLUSION

Considérant les divisions politiques et religieuses actuelles de notre monde, comme en témoignent les croissants mouvements politiques populistes, les guerres dévastatrices en Europe de l’Est, au Moyen-O- rient, en Afrique, en Asie et ailleurs, ainsi que les vagues de migrants et de réfugiés, il est plus que jamais temps de reconnaître et de renforcer la famille en tant que fondement de la société et par conséquent en tant qu’important vecteur de guérison. C’est dans cet esprit que nous soumettons ce Manifeste, qui a été approuvé par les promoteurs de la Conférence d’Assise.

23 Novembre 2023

3

LES AUTEURS

Maurizio Andolfi, Child Psychiatrist, Director of the Accademia di psicoterapia della Famiglia, Italy. Le Collège International :

Mary E. Hotvedt, PhD, Regent. Western New Mexico University, U.S.A.

Michael LaSala, PhD, LCSW, Professor, School of Social Work, Rutgers University, U.S.A.

Alejandro Astorga, Clinical Psychologist, Director of the Multigenerational Center, Santiago de Chile.

Bawany Chinapan, Clinical Director, Andolfi Family Therapy Center (AFTC), Kuala Lumpur, Malaysia.

Ivy Daure, PhD in Psychology, Director of the Art of Psychotherapy Collection, Publisher ESF Sciences Humaines, France.

Joel Elizur, PhD, Associate Professor Clinical Child & Educational Psychology Program, The Hebrew University of Jerusalem, Israel.

Vanessa Espaillat, PhD, Director of CONTINUUM – Centro de formación y psicoterpia, Dominican Republic.

Olga Falceto, Child Pychiatrist, Coordinator Instituto da Família de Porto Alegre, Brazil. Mustafa Qossoqsi, PhD, Chief Psychologist Dpt. of Psychiatry, English Hospital in Nazareth.

Cofounder of the Arab Psychological Association, Israel.

Christine Senediak, Clinican Psychologist, Director Clinical Supervision Services – Sydney Family Therapy Institute, Australia.

Tazuko Shibusawa, PhD, Executive Officer Shibusawa Eiichi Memorial Foundation, Japan.
Greet Splingaer, Clinical Psychologist & Orthopedagoque, Director of Family Training Institute and Family

Therapeutic Centre Rapunzel, Belgium.
Ovidio C. Waldemar, Child Psychiatrist, Co-coordinator Instituto da Família de Porto Alegre, Brazil.

Invitation Conférence

Sall am Duerf, 3, rue de Hesperange, 5959 Hesperange (Itzig), entrée gratuite. Conférence en langue luxembourgeoise avec traduction simultanée en français.
En prenant de l’âge, parfois notre âme (tout comme notre corps) se met à fissurer et à craqueler. Les pensées tournent en rond, et nous avons de la peine à quitter ce manège tout seul. Lors de la conférence, le docteur Kerstin WEBER, psychologue-psychothérapeute (Hôpitaux Universitaires de Genève) présentera des pistes qui permettent d’aborder ces difficultés et défis même à un âge avancé. Souvent il s’avère utile de changer de perspective pour mieux comprendre des modes de fonctionnement devenus obsolètes, et pour se libérer d’anciennes croyances. Le choix de l’approche psychothérapeutique peut jouer un rôle essentiel. Selon la devise : Il n’est jamais trop tard pour changer de vie !
La conférence est organisée en coopération par Gero Kompetenzzenter fir Altersfroën et l’ILPS (Institut Luxembourgeois de Pensée Systémique et de Thérapie Familiale).
Elle sera suivie d’un moment d’échange et de discussion autour d’un apéritif.

Le GERO – Centre de Compétence Gérontologique et l’ILPS (INSTITUT de PENSEE SYSTEMIQUE et de THERAPIE FAMILIALE) ont le plaisir de vous inviter à un séminaire pour professionnels le 13 octobre 2023 à ITZIG
La communication dans la triade relationnelle entre les personnes âgées, les professionnels et les proches aidants.
La prise en charge de personnes âgées en institution ou à domicile confronte les professionnel-le-s de la santé et les bénévoles à des questions et des défis complexes. Servant de lien entre le/la patient-e et sa famille, les soignant-e-s se heurtent aux attentes des proches et de l’environnement du/de la patient-e. Que faire, lorsque je me sens dépassé dans mon rôle de professionnel ou que la pression temporelle empêche un accompagnement de qualité ?
Dans le cadre de ce séminaire, nous aborderons les questions suivantes :

Metaphors in systemic individual and family online therapy

Marie Jeanne Schon

psychologist, family therapist, Luxembourg

With the onset of the covid19 pandemic, psychotherapists had to quickly adapt their way of consulting and move from face-to-face setting to online therapy. Being used to working with varied metaphorical material, both in individual psychotherapeutic consultations and in family consultations with children, I adopted several tools for the virtual situation, opting above all for metaphors easy to handle and display on the screen such as drawings and cards from the DIXIT game. During this workshop I will provide some general theoretical information on metaphors as a therapeutic tool. According to Aristotle in Rhetoric who stated that “Ordinary words only communicate what we already know, it is the metaphor that can best communicate something new” I will develop my practice in online situation. My presentation will be illustrated by clinical examples of my consultation. I want the workshop to be interactive and participants are invited to share their own experiences.

How to use conflict in psychotherapy

Laure Martin, Michèle Wirion, Sebastien Dawant, Jean-Bernard Lievens

Psychotherapist in private practice, Luxembourg

Conflict is often uncomfortable and a majority of people try to avoid it, to put out the fire. We see in the terrible Russian-Ukrainian conflict how much this affects a very large part of us. We also find conflict in our psychotherapies, whether we want it or not. Rather than suffering it, avoiding it or wanting to extinguish it, we propose ways of thinking about how to use it. Because this formidable source of energy can produce a change within the therapeutic relationship. This can serve as an experiential model for the patient to learn how to use it differently in his or her various spheres of life. 

After revisiting certain theoretical concepts, we will propose that participants experience a conflict situation in therapy and learn to use it as a resource.

https://efta2022ljubljana.org

Pages: 1 2